12/07/2016

Gwladys LEMOUSSU et Stéphane BAHIER EN ROUTE POUR RIO 2016 !

posté à 21h23

 

Un tempérament de battante, que le handicap a toujours stimulé. À Saint-Hilaire-de-Riez, Gwladys Lemoussu s'entraîne pour se confronter aux plus grandes athlètes du triathlon, le 11 septembre aux JO de Rio. Dans son viseur, un podium… et le triathlon, pour la première fois discipline paralympique.

 

"Le handicap est ma force !"

" J'étais nageuse, jusqu'à ce que j'en ai marre de regarder les carreaux de la piscine. J'aime progresser vite, me faire mal et pousser mes limites. " De toute évidence, le virus du sport a touché Gwladys Lemoussu très tôt. Presque autant que cette agnésie, une malformation du bras gauche qui, loin d'être un frein depuis sa naissance, l'a propulsée. À Saint-Hilaire-de-Riez en Vendée, où elle vit, son ancien professeur de sport se plaît à lui rappeler ses premières perf, à l'école, où elle décrochait souvent l'or. Cross, tennis, rugby... La fan de sports a épuisé les pratiques. Au final, c'est une combinaison qui l'a séduite : 750 m de natation, 20 km de vélo et 5 km de course à pied.

 

Avec le triathlon, l'athlète a trouvé son sport... celui qui parvient à exercer son impatience. Gwladys Lemoussu est venue au triathlon par hasard. " Quand j'ai vu une épreuve de triathlon annoncée à La Baule en 2010, j'ai loué un VTT, emprunté une combi de surf et je me suis inscrite, par défi. " Ce jour-là, Gwladys finit loin derrière, mais passe la ligne. Une première victoire. " Très peu de femmes s'intéressent au triathlon ", dit-elle. " Et le handisport est déjà si peu couru... Il y a donc beaucoup à dire et à faire pour encouragerla pratique. " Après La Baule, il y a eu Madrid, la Turquie, Genève...

 

6e aux Championnats du monde à Chicago

 

Aux derniers championnats du monde de Chicago en 2015, l'athlète vendéenne s'est hissée à la 6e place. À la force des jambes, du mental et de son seul bras. " Mon handicap n'en a jamais été un. En fait, c'est plutôt une force. S'il n'était pas là, je ne serais probablement pas en lice pour partir aux JO. " Les dés sont jetés. Depuis 2010, la triathlète court pour le club montois, avec le soutien financier de la mairie de Saint-Hilaire-de-Riez, de la ville de Saint-Jean de Monts (3000€) et, depuis 2014, celui de la Région, dans le cadre du Groupe Elite (10 000€) et grâce à une aide financière accordée à son employeur.

 

L'Armée des champions

Entrée dans le circuit international il y a à peine trois ans, Gwladys Lemoussu, 27 ans, est devenue en mars 2016 athlète de haut niveau au sein de l'Armée française des champions. Ce statut lui permet de s'entraîner à 100% en vue des Jeux olympiques, le 11 septembre à Rio. " Cette participation, c'est le rêve de tout sportif bien sûr. Mais c'est aussi un symbole pour tous les athlètes handisports, puisque le paratriathlon fait son entrée aux JO cette année. 

© Propos recueillis par Annie Rapin

 

RÉACTIONS :

 

PT4 : Gwladys LEMOUSSU :

" Je suis satisfaite et contente de pouvoir représenter la France aux Jeux Paralympiques, surtout que ce sont les premiers pour le paratriathlon, j’espère faire un podium ! Lorsque j’étais petite, je regardais les Jeux devant à la télévision et maintenant je pars à Rio ! C’est extraordinaire. Je souhaite remercier l’Armée qui me permet depuis trois mois d’être paratriathlète à plein temps et de réaliser les performances de ces derniers mois. C’est le rêve de tous les sportifs de pouvoir vivre de leur passion." 

 

 

PT2 : Stéphane BAHIER :

"C'est un immense bonheur de représenter la France, les Pays de la Loire et mon club de Laval lors des Jeux Paralympiques et de participer à la première édition des épreuves de paratriathlon. Je n'avais pas trop de doutes quant à ma qualification car j'avais rempli les critères de sélectionnable en 2015.  Cela m'a permis de m'entraîner sereinement pour les Jeux, ce qui est très important. Même si mon objectif principal reste les Jeux Paralympiques, je suis également concentré sur les Championnats du Monde de Rotterdam (24 juillet) qui me serviront de répétition avant Rio et sur lesquels je vise la médaille."

 

" Félicitations aux deux Ligériens et nous leur souhaitons de bon jeux " © Bureau du Comité de Vendée de Triathlon

 

Ils sont Ligériens et participeront aux JO :

 

Jeux olympiques :

- Billy Besson, voile, Nantes

- Margaux Chrétien, natation, Angers

- Christelle Daunay, athlétisme, Sarthe

- Marie Le Nepvou, aviron, Nantes

- Jonathan Lobert, voile, Nantes

- Mickaël Marteau, aviron, Nantes

- François Pervis, cyclisme, Laval

- Guillaume Raineau, aviron, Nantes

 

Jeux paralympiques :

- Matéo Bohéas, tennis de table, Angers

- Jérémy Crépelière, cyclisme, Saumur (49)

- Stéphane Houdet, tennis, Saint-Hilaire-de-Riez (85)

- Sébastien Lhuissier et Nicolas Rioux, rugby, Carquefou (44)

- Anaëlle Roulet, natation, La Roche-sur-Yon

- Damien Seguin, voile, Nantes

- Saluons également la participation de Catherine Wittrant, de la Société  nautique de Saumur, qui arbitrerales épreuves d’aviron.

 

RIO 2016


Autre news:
10/07/2017 : La filière triathlon d'Olivier-Messiaen à l'honneur
08/06/2017 : SEUL A LA BARRE DU TRIBUNAL !
03/06/2017 : RELAXE POUR UN BÉNÉVOLE "RESPONSABLE..." ENGAGÉ DEPUIS PLUS DE 31 ANS FACE A LA JUSTICE DES HOMMES
27/03/2017 : Eric Brondy et Françoise Huot Jeanmaire à l'honneur.
06/02/2017 : CLAP DE FIN ! MAIS PAS DE SUCCESSEUR !
05/02/2017 : TRIATHLON D'OLONNE SUR MER 2017 ANNULÉ
23/01/2017 : INVITATION A-G CDT85 2016
12/01/2017 : DANS NOS COEURS.
29/12/2016 : Qu'elle vous soit en tous points meilleure !
21/12/2016 : UNE ACTION RÉCOMPENSÉE !


» Consulter les archives

RSS